Fugitifs !

Webster
From Thursday, January 19 to Sunday, March 26, 2023

Fugitifs ! Robyn, Lydia et Jane, par Djief

La résistance chez les Afrodescendants.tes asservis.ies au Québec/Canada

Une exposition pour réhumaniser des personnes invisibilisées !

L’esclavage est un fait peu connu de l’histoire québécoise, mais près de 4200 personnes asservies ont foulé le sol de cette province canadienne. Sur ce nombre, le tiers était d’origine africaine et afrodescendante. Compte tenu de leur faible démographie, l’un des seuls moyens de résistance à cette pratique était la fuite et, à partir du 18e siècle, des annonces étaient publiées afin de retrouver ces hommes, femmes et enfants qui ont décidé de reprendre le contrôle de leur destinée.

En l’absence de peintures ou de gravures les imageant, ces annonces sont une fenêtre inestimable afin de mieux connaître leur physionomie, leur habillement et certains traits caractéristiques comme l’âge, les langues parlées, le niveau de littératie ou encore les stratégies de fuite.

Présentant la résistance des personnes Afrodescendantes asservies au Québec, Fugitifs! est une exposition ayant pour but de réhumaniser des personnes invisibilisées. Basée sur 10 annonces de journaux de la seconde moitié du 18e siècle, l’exposition illustre 13 esclaves ayant pris la fuite. Les dessins grandeur nature, réalisés par neuf illustrateur.trices québécois.es permettent de redonner un visage à des gens déshumanisés par la servitude et, par le fait même, de démontrer la résistance à cette pratique dans des conditions ne favorisant pas la rébellion armée vu leur faible nombre.

Cette exposition se veut une ode à la résistance. Elle est accessible autant pour le grand public que les groupes scolaires.

Artistes
Paul Bordeleau / D. Mathieu Cassendo / Djief / Em / MALICIOUZ / Caroline Soucy / Richard Vallerand / ValMo / Amel Zaazaa

Fugitifs ! est présentée par l’artiste hip-hop et passionné d’histoire, Aly Ndiaye (alias Webster) en collaboration avec le Musée national des beaux-arts du Québec et la Commission des Droits de la Personne et des Droits de la Jeunesse. Avec le soutien de la Commission Canadienne pour l'UNESCO et du projet de l'UNESCO sur « Les Routes des personnes mises en esclavage : résistance, liberté, héritage ».

L’exposition Fugitifs ! à Rivière-du-Loup est co-présentée par le Cabaret de la diversité et réalisée avec le soutien financier de la MRC de Rivière-du-Loup et du ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration, dans le cadre du Programme d’appui aux collectivités.

Vernissage et conférence de Webster : 19 janvier en formule 5 à 7

Une exposition présentée par :

gouvernement du QuébecMRC RDLCabaret diversité


WEBSTER

 

Aly Ndiaye, alias Webster, est né et a grandi dans le quartier Limoilou à Québec. D’un père sénégalais et d’une mère québécoise, il a toujours été fier de ses origines et se présente comme un SénéQueb métis pure laine. Sa passion pour l’histoire l’a mené à faire des études universitaires dans ce domaine.

Militant, Webster s’implique beaucoup socialement. Il donne régulièrement des conférences sur une multitude de sujets dont, son thème de prédilection, l'histoire de la présence afro-descendante et l’esclavage au Québec et au Canada depuis l’époque de la Nouvelle-France. Afin de mieux diffuser ces informations, il a mis sur pied les tours Qc History X, une visite guidée de la ville de Québec à propos de ce pan d’histoire largement méconnu. Il était aussi le commissaire de l’exposition Fugitifs! au Musée National des Beaux-Arts du Québec d’avril à septembre 2019.

Depuis 2009, il parcourt le monde afin de présenter des ateliers d'écriture où il apprend l'utilisation créative du français à travers le rap. Il a visité plusieurs universités américaines dont Harvard, M.I.T., Howard, Georgetown et UCLA. Il a aussi donné des concerts, des conférences et des ateliers d’écriture dans plusieurs pays d’Afrique, d’Asie, d’Europe et d'Amérique du Sud.

Côté musical, Webster est actif depuis 1995 ; membre-fondateur du collectif Limoilou Starz, il est un vétéran et l'un des pionniers du mouvement hip-hop québécois. Le Vieux de la Montagne est reconnu pour la qualité de ses textes ainsi que l'intelligence de ses propos. Son art est un outil qu’il affine depuis près de trois décennies afin de véhiculer de la manière la plus créative son bagage culturel et intellectuel.

Webster est aussi l’auteur d’un manuel d’écriture hip-hop, À l’Ombre des Feuilles (Québec Amérique, 2019), et d’un livre jeunesse à propos d’Olivier Le Jeune, le premier esclave africain au Canada, Le Grain de Sable (Septentrion, 2019).