Leila Zelli

Les paysages sacrés

Dans Les paysages sacrés, deux séries d’images entrent en relation par une rime structurelle et par un contraste esthétique. Elles présentent d’une part les plis du vieux Coran de la grand-mère de l’artiste, de l’autre, les pétales secs d’une rose de Damas rapportée de voyage en Iran par sa mère. Ces roses, originaires de Syrie, sont en train de disparaître en raison de la guerre qui fait rage. La liaison entre les photos, n’est évidemment pas seulement formelle, elle soulève de manière subtile, presque souterraine, le questionnement de la relation entre la religion et la guerre qui s'inscrit au cœur du travail de l’artiste.

Biographie - Née à Téhéran (Iran), Leila Zelli vit et travaille à Montréal. Détentrice d’une maitrise (2020) et d’un baccalauréat (2016) en arts visuels et médiatiques de l’UQAM, elle s’intéresse aux rapports que l’on entretient avec les idées « d’autres »et « d’ailleurs » et plus spécifiquement au sein de cet espace géopolitique souvent désigné par le terme discutable de « Moyen-Orient ». Son travail a, entre autres, été présenté à la Galerie Bradley Ertaskiran (2020), au Conseil des arts de Montréal (2019-2020), à la Galerie de l’UQAM (2020, 2019, 2015) et à la Foire en art actuel de Québec (2019). Ses réalisations font désormais partie de la collection du Musée des beaux-arts de Montréal, de la collection Prêt d’œuvres d’art du Musée national des beaux-arts du Québec et de la collection du Musée d’art contemporain de Baie-Saint-Paul. www.leilazelli.com

 

 

 

                      

Leila Zelli, Les paysages sacrés, 2018